AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Do you think i am a jerk ? [R.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Emmerson
If I Stand Alone I Will Fight For You
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 28
Humeur : • Angry
Année : 10éme
Statut : Serpentard - Poursuiveur
Date d'inscription : 26/11/2008

Miroir du Risèd
Sang: Pur
Relations:
Baguette: Bois de Frêne - 30,5cm - Crin de Licorne

MessageSujet: Do you think i am a jerk ? [R.]   Sam 6 Déc - 2:13

Mais quelle heure était-il ? Dix-sept heures ? Ou peut-être dix huit à tout casser. * Aucune importance * pensa Liam, tout ce dont il avait besoin après son entrainement de Quidditch c’était bel et bien d’une bonne douche suivit d’un bon lit bien douillé pour pouvoir s’écrouler de sommeil. Il pris donc la direction de la salle de bain la plus proche, celle du premier étage serait parfaite. A cette heure si, il était sur que personne n’y serait car la plupart des élèves prenaient la direction de la grande salle pour aller diner. Il croisa quelques élèves de Pouffsoufle dans les escaliers mais ne leur accorda aucune attention, il fut heureux de ne croiser n’y ses amis de Serpentard, n’y même Huyana. Ses vêtements était d’une telle crasse qu’il aurait eux honte de lui. Il n’avait pas voulu s’attarder dans les vestiaires du Stade de Quidditch. Il ne voulait parler à personne, même pas a un seul membre de son équipe. C’est donc couvert de boue qu’il avait marché jusqu’au château d’un pas morne et lourd. Il n’avait plus aucune force et chaque mouvement le rapprochait un peu plus de l’étreinte attractive des bras de Morphée.

Arrivé devant la porte de la salle de bain il ne se fit pas prier pour y entrer sans prendre la peine de refermer le verrou derrière lui. Pas pudique pour trois sous mais surtout lever le bras pour fermer le verrou était trop compliqué pour lui. A force de jeter et rattraper le souafle Liam n’avait plus de force dans les bras et ceux-ci semblaient peser des tonnes et des tonnes. Il se débarrassa très vite de sa robe de quidditch toute crasseuse pour se plonger dans le bain chaud qui l’attendait dans la baignoire fumante. L’eau était brulante même trop, Bouillonnante serais le mot le plus approprié. Juste comme il aimait à la meilleure température qui soit. La détente eu la malheureuse tendance de le faire un peu trop réfléchir. Que lui arrivait t-il ses derniers temps ? Pourquoi se montrait t-il si amical avec cette Pouffsoufle ? Huyana ! Bon d’accord il l’a trouvait mignonne mais son nom lui était totalement inconnu. Et ce n’était pas dans ses habitudes que de trainer avec des sorciers de seconde zone, on ne l’avait pas élevé ainsi et se point était même l’une des causes pour laquelle ses parents s’était séparés dans le passé. Beuuuurk ! Il secoua la tête pour ne pas revivre ce moment déplaisant de son existence. Il mènerait son enquête sur Huyana et puis c’est tout. L’eau chassa quelque un peu sa fatigue en même temps que ses mauvaises pensées, mais son corps lui, semblait toujours aussi lourd. Plongeant la tête sous l’eau quelques seconde avant de remonter à la surfasse le réveilla encore un peu plus. Il resta une bonne vingtaine de minute avant de sortir enfin de l’eau, attrapant une serviette tiède pour se sécher. Assis sur le bord du bassin il agrippa sa baguette afin de rendre propreté à sa pauvre robe de Quiddtich.

Lavé et séché, il put enfin se rhabiller et sortir de la salle de bain. Le trajet jusqu'à la salle commune ne fut guère long. Liam avait tellement envie de se poser pour dormir dans un coin qu’il y fut arrivé en quelques minutes à peine. Sur le chemin les groupies habituelles qui le suivait de temps à autres était malheureusement dans le couloir principal et l’attendait de pied ferme. Quelle horreur ! Combien de fois devrait-il leur faire comprendre qu’aucune d’entre elle trois ne l’intéressait ? Toujours de son pas morne il se dirigea vers le mur tandis que celles-ci se jetaient presque sur lui en minaudant son prénom. Horrible ! Beaucoup de garçon se seraient damnés pour attirer l’attention de tant de fille. Mais Liam n’y trouvait aucun plaisir, c’était toujours lui qui allait vers les filles, il aimait presque quand la « chasse » s’annonçait périlleuse voir désespérée.

Il ne prononça qu’une brève formule pour les éloigner de lui afin quel ne le touche pas. Il espérait presque les vexer pour ne plus jamais les revoir roder dans les parages. Ça ne serait pas une grande perte pour lui. Le mur pivota enfin pour qu’il puisse passer et entrer dans la grande salle commune des serpentards. La salle était comme prévue très peu fréquenté voir déserte. La seule personne à être présente dans ses lieux était assise sur l’un des grands canapés de cuir, un livre à la couverture noire dans les mains. Un livre de magie noir sans aucun doute, ou, autre chose... Liam n’aurait sut dire ce que lisait Iphigénie Lawdler. A ses yeux il n’y avait pas plus belle créature à Poudlard qu’elle, de plus son statu de sang-pur et de fille de bonne famille faisait d’elle une personne très importante dans la société magique de demain sans parler son niveau en magie. Pas étonnant donc que les parents de Liam lui aient suggéré un mariage avec cette jeune fille. Mais Liam s’avait pertinemment que cela ne se ferait jamais, à son grand désespoir d’ailleurs car la jeune fille avait tout ce qu’il aimait. Une fois de plus Liam secoua la tête afin de chasser les idées et souvenirs qui lui encombrait la tête. Iphie avait certes une importance capitale dans son existence il ne devait pas s’arrêter de vivre pour autant parce qu’elle ne voulait pas de lui.

D’un geste amical il lui adressa un signe de la main, et se laissa vite tomber sur le canapé ou elle était assise. Il ne lui fut pas difficile de trouver à Iphie une mine décomposée, elle ne devait pas être très bien ses derniers temps. Depuis combien de temps ne lui avait-il pas parlé ? Deux bonnes semaines ? Un peu plus ? C’est dernier temps il avait passé la plus grande partie de ses journées à espionner Huyana. Il avait négligé sa relation avec elle sans prendre la peine de s’occuper de ses états d’âme. Grave erreur ! Autant s’y risquer maintenant, autant qu’elle passe ses nerfs sur lui. Si cela pouvait la réconforter ne serai-ce qu’une soirée, il serait même heureux qu’elle vide son sac et lui reproche tous les malheurs du monde si cela pouvait un temps soit peut la soulager et apaisait sa conscience. Tournant son regard interrogateur et grave vers elle il lui adressa enfin la parole après vingt bonne minutes de silence que n’y lui n’y elle n’avait osaient briser.
« T’as une mine affreuse … Mauvaise journée ? »

[HS : Désolé Sista C'est nul =( ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raven-xxx.livejournal.com/
Iphigenie Lawdler
BLOODYADMIN • FOR YOU I'D BLEED MYSELF DRY.
avatar

Nombre de messages : 796
Age : 27
Humeur : • awful & depressed.
Année : 9e année.
Statut : Serpentard; Marque des ténèbres.
Date d'inscription : 16/11/2008

Miroir du Risèd
Sang: Pur
Relations:
Baguette: 24,4 cm, cerisier, et crin de licorne.

MessageSujet: Re: Do you think i am a jerk ? [R.]   Sam 6 Déc - 17:21

Le soleil s'était à peine levé dehors, donnant des reflets dorés a la rosée qui perlait sur les brins d'herbe, qu'Iphigenie était déjà réveillée. Enroulée dans ses ouvertures, attendant désespérément que quelque chose se passe autour d'elle. Cela avait encore été une de ces nuits abominables, pleines de cauchemars, l'empêchant de trouver tout repos qui aurait pu s'avérer salvateur. Cramponne dans ses draps, elle fixait la cheminée, son ventre se soulevant doucement a chacune de ses respirations. Elle avait clairement décidé, qu'aujourd'hui, elle ne bougerait pas de son lit, préférant se réconcilier avec elle même. Ses paupières se fermèrent doucement, la faisant sombrer dans un sommeil léger. Elle vit alors, de grandes étendues d'herbes, qu'elle parcourait elle même, en courant, le visage baigné par les rayons lumineux, et le vent se mêlant a sa chevelure. Elle ignorait totalement qu'elle était l'endroit, mais elle n'y était pas seule, quelque chose ou plutôt quelqu'un était a ses côtés, mais elle ne percevait pas qui c'était. Elle voulait toucher l'individu a coté d'elle mais elle n'y parvenait pas, celui-ci s'éloignait au fur et a mesure qu'elle approchait. Tout s'assombrit soudainement, et elle se retrouva dans une pièce entièrement close, seule, face au Mage Noir. Ses pupilles rouges la devisageaint mechament, puis il pointa sa baguette vers elle. Étouffant un cri dans son oreiller, elle se reveilla en sursaut, haletante. L'endroit familier de sa chambre la rassura, elle se redressa, et descendue de son lit, emportant avec elle les couvertures. Ses pas résonnaient sur le sol froid, et elle s'asseya face a sa coiffeuse.

Iphigenie ne comprenait pas pourquoi ce rêve revenait sans cesse la hanter tout les soirs, mais surtout qui était cette personne intouchable, qu'elle ne parvenait pas a reconnaître. Elle prit sa brosse, qu'elle passa dans ses cheveux sombre, tentant de tout faire pour oublier cette dernière image atroce de Voldemort qui s'était formée dans son esprit. La brunette jeta un coup d'oeil a l'horloge, et retourna se coucher, elle ne décolérait pas de son lit avant la fin de la journée. Elle passa ainsi tout le reste du temps allongée, de temps a autre parcourue de spasmes. Elle laissa échapper un souffre, décidant finalement de se montrer un peu, bien qu'il fut déjà tard, elle enfila rapidement une de ces robes uniformes, quelle avait prit le soin d'accommoder a sa façon, sans que personne lui en fasse la moindre remarque. Sa baguette posée sur le chevet, scintilla rapidement, avant qu'elle ne s'en empare, avec un vieux livre emprunté des semaines plus tôt a la bibliothèque. Elle descendue rapidement l'escalier de colimaçon, pour pénétrer dans la pièce maître des Serpentards, quelques élèves se retournèrent a son arrivée, lui faisant un signer de tête, puis le silence régna de nouveau. Tant mieux, elle avait besoin d'être au calme, pour réfléchir, et continuer sa lecture si intéressante concernant certains types de sors en magie noire.

Confortablement installée sur un de ces canapés qui ornait la pièce, elle feuilletait machinalement son livre, lisant dans le vide. Elle ne pouvait s empêcher de penser a celui auquel elle n'aurait pas du, il était présent partout, au moindre geste ou pulsion de son corps, elle pensait a lui. Tout aurait pu être tellement diffèrent, mais le sort en avait décidé autrement. Ses réflexions furent interrompues, par l'arrivée fracassante de Liam, qui s'installa a côté d'elle. Ihigenie, ne lui adressa pas un seul regard, trop énervée contre lui, il avait passé son temps a l'ignorer ces dernières semaines, alors qu'elle avait besoin de lui, et il revenait désormais en rampant. C'était pitoyable, serrant les dents, elle referma d'un coup sec, le livre, afin de poser ses yeux pales sur son visage.
« En quoi ça te regarde ? » Ses lèvres se pincèrent, ses phalanges blanchirent, elle souhaitait tellement le frapper, et exprimer sa colère sur lui, même si il n'était pas le responsable de tout ses malheurs. Liam ne répondit pas immédiatement, ce qui eu le don de l'énerver encore plus. « VAS-Y DIS MOI. QU'EST CE QUE CA PEUT TE FAIRE? » Elle se leva, bien qu'elle fut petite, on ne pouvait nier qu'elle dégageait une certaine prestance, lorsqu'elle était énervée. Sa baguette fermement encré dans sa main, prête a lancer n'importe qu'elle sortilège, rougeoyait. « Ou étais tu quand j'avais besoin de toi ? » Ses pupilles devinrent noires, comme a chaque fois, qu'elle s'emportait, les dernières personnes présente dans la pièce s'était réfugiées a l'etage. « Je vais te le dire moi, encore avec ces abruties de sang mêlé. » Elle s'avança vers le jeune homme, l'air toujours aussi menaçante, n'importe qui aurait prit peur mais pas lui, elle le savait, il la connaissait bien mais, pourtant. « Et maintenant ? Tu t'intéresse a moi. » Elle ricana, et leva sa baguette vers le visage de son ami. « TU ME DEGOUTES. » Toute sa rancoeur a son égard était sortit, et le voir stoïque face à elle, faisait monter l'adrénaline dans ses veines.

_________________


    I'm miles from where you are,
    I lay down on the cold ground
    I, I pray that something picks me up
    And sets me down in your warm arms.

    ©️ CHERRYTREE ♥️ & ohxlucia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saving-catwalk.livejournal.com/
Liam Emmerson
If I Stand Alone I Will Fight For You
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 28
Humeur : • Angry
Année : 10éme
Statut : Serpentard - Poursuiveur
Date d'inscription : 26/11/2008

Miroir du Risèd
Sang: Pur
Relations:
Baguette: Bois de Frêne - 30,5cm - Crin de Licorne

MessageSujet: Re: Do you think i am a jerk ? [R.]   Sam 6 Déc - 22:38

Aïe, Aïe, Aïe, Aïe, la réaction de Iphie n’eut aucune difficulté à se faire connaitre. Pour son plus grand malheur ? Pas vraiment… il avait eut ce qu’il désirait. Si cela pouvait la détendre un petit peu et la soulager… pourquoi pas ! La simple question de Liam eut le don de déclencher sa colère ou plus précisément sa fureur. Si elle avait pu se transformer en monstre le résultat n’en aurait pas été différent. Elle s’était levée si vite du canapé que Liam fut pris au dépourvue, il compris vite que ce qui tourmentait son amie était une blessure bien plus profonde qu’il ne l’avait imaginé lui-même. Quoi donc ? Aucune idée. Comment pouvait-il le savoir ? Ce pauvre imbécile avait passé sont temps à suivre cette fille au lieu de prendre soin de sa meilleure amie qui à ses yeux représentés tout. Liam voulu répondre à sa première question mais bizarrement aucun son ne voulut franchir la barrière de ses lèvres. Dans les premières secondes, il fut comme pétrifié, mais pas vraiment surpris. Il avait vraiment était stupide et égoïste sur ce coup là. Le simple fait de la faire souffrir déclencha en lui une telle colère que lui-aussi se leva d’un coup du canapé de cuir se retrouvant face à face avec Iphigénie.

Son visage au contraire de celui de sa meilleure amie n’exprimait aucune colère mais plutôt de l’incompréhension. « OK ! Je ne suis qu’un pauvre idiot ! » essaya-t-il de justifier. Le mot « idiot » était mal choisi et il le savait pertinemment car pour lui il était bien pire que ça. La baquette qu’elle pointait en sa direction ne le gêna pas plus, il l’a connaissait assez pour savoir quand elle serait prête à lancer un sort et ce moment n’était pas encore venu. A quand bien même il ne bougerait pas afin de le recevoir et de payer enfin le prix d’une absence aussi longue auprès d'elle ! « Je m’inquiète pour toi bien au contraire de ce que tu pense ! » Liam n’avait jamais oublié Iphie et durant cette brève absence auprès d’elle, elle n’avait d’ailleurs jamais vraiment quitté ses pensées durant ses deux semaines. Avant qu’il n’ait pu répondre complètement à sa question une autre arriva aussi vite et brusque que la précédente, mais malheureusement il ne put donner de réponse. Il devait dire quoi ? * Oui j’avoue tout ! J’étais en trains de suivre cette fille que je soupçonne d’être une sang-mêlé ! Oh mais au faite je te ne l’ai pas encore dit ! C’est idiot mais je crois que je l’aime ! * Il secoua la tête comme pour s’empêcher de prononcer ses propres mots. Liam resta muet jusqu’à ce quel eut fini de parler, il valait d’ailleurs mieux pour lui de ne pas s’exprimer sur le sujet de son absence. Il resta de marbre à sa toute dernière phrase, comme s’il n’éprouvait aucun sentiment. Ou que le fait qu’il la dégoute ne lui fasse ni chaud ni froid. Il est vrai qu’il se trouvait répugnant et qu’elle le confirme en lui avouant qu’il l’a dégouté le conforta dans sa position. A l’intérieur malheureusement, à l’abri de tout soupçon, son cœur le picoté désagréablement. Un peu comme quand on se pique le doigt avec une aiguille.

Un soupir sorti du plus profond de ses poumons pour vider en totalité ses poumons contenant un air vraiment trop lourd pour lui. Il passa l’une de ses mains dans ses cheveux déjà désorganisés afin de réfléchir, comme si ce geste lui était indispensable à ce moment là. Il la contemplât enfin dans son intégralité avant de replonger dans son regard toujours aussi accusateur. « Jamais je ne cesserai de m’intéresser à toi espèce d’idiote ! Et tu as raison je suis répugnant ! Autre chose à déclarer ? » Il avait était dur dans sa manière de prononcer cette phrase et ce bien malgré lui. La colère n’était pas contre elle mais bel et bien contre lui-même. Il aurait voulu fuir de la pièce mais quelques chose en lui, lui dictait le contraire. Sa main eut vite fait de saisir le poignet de la jeune sorcière mais ne retira pas la baguette qu’elle pointait sur son visage pour autant. Il plongeait toujours ses yeux dans les siens mais avec cette fois une lueur démente dans ses prunelles clair. « Aller dit moi tout ce que tu as sur le cœur et ce qui te tourmente ou alors fait moi payer tout ça en m’envoyant le pire sortilège que tu connaisses. » Il vint appuyer la baguette de la jeune fille sur sa propre gorge. Son visage exprimait un calme olympien même s’il savait que la jeune fille était capable de lui envoyé le pire sort existant. Il devait sans doute être fou. Oui ça devait être ça ! « Fait toi plaisir ! Je le mérite ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raven-xxx.livejournal.com/
Iphigenie Lawdler
BLOODYADMIN • FOR YOU I'D BLEED MYSELF DRY.
avatar

Nombre de messages : 796
Age : 27
Humeur : • awful & depressed.
Année : 9e année.
Statut : Serpentard; Marque des ténèbres.
Date d'inscription : 16/11/2008

Miroir du Risèd
Sang: Pur
Relations:
Baguette: 24,4 cm, cerisier, et crin de licorne.

MessageSujet: Re: Do you think i am a jerk ? [R.]   Dim 7 Déc - 12:11

Iphigenie ne broncha pas quand Liam se leva pour lui faire face, elle n'avait pas peur de lui, elle n'avait d'ailleurs jamais eu peur de lui, au grand malheur du garçon. Elle le savait très bien, qu'il ressentait très mal, le fait qu'elle était une de ses seules filles de l'école a lui tenir tête, et surtout a être insensible a son charme. La brunette connaissait très bien les sentiments de son meilleur a son égard, il l'aimait et ce depuis la première fois qu'il l'avait rencontré. Toutefois, elle ne l'avait jamais entendu de cette oreille, et nombreuses avait été les fois, ou elle l'avait rembarré sèchement, mais il restait celui a qui elle avait besoin de se confier, or cette longue absence a ses côtés, lui avait atroce. Son bras trembla légèrement, non par crainte, mais plutôt par agacement. Il ne lui suffisait plus qu'a dire cette malheureuse formule dans sa tête, et le jeune homme souffrirait autant qu'elle même ces dernières semaines, ce qui le ferait amplement regretter de l'avoir abandonnée. Son rire cristallin raisonna dans toute la pièce, alors qu'elle faisait un pas de plus, vers Emmerson. « Vraiment très amusant. » Elle renifla, et pencha la tête sur le côté, un sourire crispé pendu a ses lèvres. « La seule chose qui t'intéresse Liam, c'est de coucher avec moi. » Il y avait bel et bien eut cela entre eux, il ya quelques années, toutes ces fois ou elle s'était sentie si mal, qu'il s'était précipite sur elle, pour la consoler, au point que cela avait dégénéré, en tout autre chose qu'une épaule amicale. Mais la jeune fille n'était pas dupe, et voyait très bien, ces regards, qu'il lui lançait parfois, espérant retrouver cette bonne entente, mais plus désormais, c'était finit. « Hormis le fait que ta présence m'écoeure, je n'ai rien a te dire. » Elle grimaça, son but premier avait été de le blesser, non pas physiquement, mais moralement, et cette phrase, elle en était certaine provoquerait des dégâts intérieur chez le blondinet.

Ses doigts empoignèrent fermement son poignet, comment osait-il porter la main sur elle ? Devait-elle lui refaire un exposé, sur qui elle était vraiment, et ce qu'elle était capable de lui faire ? I la força a poser sa baguette sur son cou, dont elle pouvait voir les battements de coeur qui soulevaient sa peau. Il fallait réellement croire qu'il était devenu cinglé de la provoquer ainsi, d'autant plus que la détermination qui l'envahissait a présent était a son maximum. Serrant les dents, elle retira sèchement son bras de la pression qu'il exerçait dessus, avant de reculer d'un pas. « ENDOLORIS! » Un filet de lumière rouge sortit de sa baguette, et s'abattit sur la poitrine de Liam, qui tomba sur lourdement sur le sol, propulsé par le choc. Son corps se tortillait devant elle dans de vaines supplications, mais elle restait impassible, aucune émotion ne se lisait sur son visage, aucune compassion. Voila, qui lui servirait de leçon a l'avenir, il avait voulu jouer et avait perdu pensant qu'elle n'agirait pas, c'était mal connaître Iphigenie Lawdler. Elle le contourna, sans rien dire, et ramassa son livre noir, avant de s'asseoir calmement sur le canapé. Après avoir relu une ou deux pages, n'écoutant pas les cris de son ami, elle se pencha finalement, et l'agrippa par les cheveux, l'obligeant a la regader. « Ton voeux a été exaucé, tu voulais souffrir.» Elle le lâcha, le poussant vers l'avant, et releva enfin sa baguette, rompant le sors qui tenait Liam sous son emprise.

Iphigenie étouffa un bâillement sonore, elle s'ennuyait des plus ferme, et même le fait d'avoir fait souffrir son ami, n'avait pas reussis a capter son attention. Bien qu'elle n'avait aucune raison de douter des moindres représailles de sa part, elle avait tenu a lui confisquer sa baguette, qu'elle faisait actuellement tourner entre ses doigts, un sourire mesquin s'affichant sur son visage. Elle leva les yeux au ciel, quand il lui fit face, se remettant avec difficultés de son passage en enfer. Toute sa colère accumulée, s'était quelque peu dissipée, mais son coeur ne trouvait toujours pas le repos qu'il aurait du mériter. Lawdler, se mis a son tour debout, pointant de nouveau son objet fétiche sur la gorge de Liam.
« Tu sauras qu'il ne faut jamais me laisser seule.» Elle retira son arme, et s'avança près de la fenêtre, observant le paysage sombre qui tombait peu à peu sur l'école. « Maintenant laisse moi.» Un ordre, simple et direct, qu'elle était sure qu'il ne respecterait pas, il chercherait a lui faire payer ce qu'elle venait de lui faire subir, mais pas maintenant, il avait beaucoup trop de remords. Tandis, qu'elle, n'en possédait aucun, elle n'était plus qu'une enveloppe charnelle dénuée de toute emotion.

_________________


    I'm miles from where you are,
    I lay down on the cold ground
    I, I pray that something picks me up
    And sets me down in your warm arms.

    ©️ CHERRYTREE ♥️ & ohxlucia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saving-catwalk.livejournal.com/
Liam Emmerson
If I Stand Alone I Will Fight For You
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 28
Humeur : • Angry
Année : 10éme
Statut : Serpentard - Poursuiveur
Date d'inscription : 26/11/2008

Miroir du Risèd
Sang: Pur
Relations:
Baguette: Bois de Frêne - 30,5cm - Crin de Licorne

MessageSujet: Re: Do you think i am a jerk ? [R.]   Dim 7 Déc - 20:58

Le rire cristallin de Iphie avait le don de toujours lui donner un frisson dans le dos. Quand elle se conduisait ainsi ce n’était jamais un bon signe pour lui comme pour un autre d’ailleurs ! Mais il resta planté là en attendant la suite. Que pouvait t-il faire d’autre ? Aller se coucher et jouer au lâche en évitent une petite dispute ? Ce serait mal connaitre Liam Emmerson. « Amusant ? C’est toi qui te moque de moi ou bien… » Voila que maintenant s’ajouter se même sourire que Liam lui connaissait bien. Un autre très mauvais signe ! Pourquoi devais t-il a tout pris camper sur ses positions et vouloir prouver qu’il avait raison ? Il ne put pas retenir lui-même un rire, enfin du moins il en eut très envie mais celui-ci resta coincé au fond de sa gorge a-t-elle point qu’il faillis s’étouffer. « Ben Voyions ! Comme si tu étais la seule fille sur terre … » C’est parole avait sonné juste dans la bouche de Liam mais il ne put garder un contact visuel avec Iphie, le simple fait de croiser son regard aurez pus le trahir et lui affirmer le contraire. Il avait toujours était là pour elle, il avait était bien plus qu’une meilleure amie à différent moment. A chaque peine de cœur de la jeune fille il l’avait consolé leur simple étreinte allant parfois bien plus loin de ce à quoi il avait pensé au début. Au fond de lui il avait toujours espéré qu’elle comprenne enfin qu’ils étaient fait l’un pour l’autre. Mais rien de tel ne se produisit jamais a son grand malheur. « A ta prochaine peine de Cœur ne vient pas me voir, je ne serai pas la pour te ramasser à la petite cuillère une fois de plus ! » Il aurait voulu rajouter « tu ne te serviras plus jamais de moi comme d’un jouet demande a ton sang mêlé de s’occuper de toi ! A moins qu’il ne sache pas comment faire ! » Mais la phrase ne franchit pas la barrière de ses lèvres. Heureusement d’ailleurs, il n’avait aucune difficulté a imaginé sa façon de réagir au cas ou il aurait prononcé ses mots.


La baguette de la jeune fille appuyée sur sa propre gorge Liam n’osa même plus respirer pendant les dix secondes de silence de la jeune fille. Elle pouvait encore douter, du moins c’est ce qu’il espérait. Il ne lui restait peut être que deux secondes à vivre. Enfin il y pensa avant de se souvenir qu’il avait créé des Horcruxe et s’apaisa un peu. Iphie aurait pus le tuer dans le cas contraire. Le choix de la jeune sorcière ne tarda pas à se faire connaitre et malheureusement pour lui c’était le choix le plus douloureux qui vint le frapper en pleine poitrine. Il s’écroula littéralement sur le sol agité par de vive consultions de douleur déchirante. Celle-ci se rependit dans tout son corps le brulant de la tête au pied. En subissant ce genre de sorts il était impossible de se relever avant qu’il ne soit brisé par le lanceur lui-même, et Iphie n’avait en rien rompu le sort pendant de très longues minutes maintenant. Il était impossible pour liam de bouger mis à part à cause des convulsions de douleur n’y même de pouvoir penser et encore moins d’articuler quelconque contre sorts. D’ailleurs ou était passé sa baguette. Il étouffa plusieurs cris de douleur avant qu’elle ne brise enfin le sort. La douleur s’évanouit mais il ne put pas remuer un seul petit doigt, son corps était tellement lourd que même ouvrir les yeux pour voir ce qu’il ce passé lui semblait impossible.


On lui tira les cheveux, en ouvrant les yeux il croisa alors le regard noir de sa meilleure amie. Il se força à exprimer un petit sourire comme pour la provoquer encore un peu plus. Articulant avec difficulté une réponse.
« Ouais un vrai bonheur ! Je devrais te demander plus souvent de me traiter aussi mal. » Il ne put retenir sa tête quand elle le lâcha, celle-ci s’écrasa avec violence sur le sol, a tel point qu’il ne put pas retenir un autre juron malheureux. Ce n’est qu’au bout de quelques minutes qu’il réussit enfin à bouger. Un bras, puis l’autre, une jambe etc… Une fois debout, non sans difficulté évidente, il se redressa sur ses deux jambes. Il se demandait d’ailleurs comment il arrivait encore à tenir debout. Il lui lança un regard de reproche mais ne fit aucun commentaire de ce qu’elle venait de faire. A quoi bon il le lui avait demandé lui-même ! Ce n’est que quand elle se releva de nouveau de son canapé qu’il eut un frisson car sa baguette revint se pointer sur la gorge de celui-ci. Un simple soupir franchissant la barrière de ses lèvres pour toute réponse. Un Endoloris ne suffisait pas ? Mais se ne fut qu’un reproche de plus qui lui fut lancé à la figure cette fois. Il ne parvenait pas à déterminer ce qui était le pire. Le sort ou le reproche ? « Je ne pense pas commettre cette erreur deux fois croit moi. A quand bien même cela devait m’arriver ne te gène pas pour me lancer un autre sort ! » Il fut soulagé qu’elle retire sa baguette de sa gorge, qu’elle s’éloigne de lui ainsi pas vraiment et en plus qu’elle lui demande de partir… elle le connaissait assez pour savoir qu’il n’en serait pas question. « Eu laisse moi réfléchir… Pas question ! Tu me reproche de ne pas avoir était là pendant ses des semaines ! Tu me blâme à chacune de tes paroles de t’avoir laissé seule et maintenant tu me demande de partir ? Tu rigole j’espère ? » Il ne lui fallut que deux ou trois pas pour revenir en face d’elle, à distance raisonnable du moins, il ne tenait pas à trop l’importuner. « Je n’ai aucune intention de partir avant de l’avoir décidé moi-même ! Et pas temps que l’ombre d’un sourire ne soit apparut sur ton visage ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raven-xxx.livejournal.com/
Iphigenie Lawdler
BLOODYADMIN • FOR YOU I'D BLEED MYSELF DRY.
avatar

Nombre de messages : 796
Age : 27
Humeur : • awful & depressed.
Année : 9e année.
Statut : Serpentard; Marque des ténèbres.
Date d'inscription : 16/11/2008

Miroir du Risèd
Sang: Pur
Relations:
Baguette: 24,4 cm, cerisier, et crin de licorne.

MessageSujet: Re: Do you think i am a jerk ? [R.]   Mer 10 Déc - 16:46

« Ranh ne joue pas à ca avec moi Liam. » Un grognement mécontent s'échappa de sa gorge, lancer un autre sors sur son meilleur ami ne l'effrayait pas, d'autant plus si il lui demandait si gentiment. Quand allait-il enfin cesser de faire le gamin et de se comporter comme un adulte, prendre tout sur le ton de la rigolade l'exaspérait au plus au point. Elle n'était plus comme avant, prête a subir ses railleries et remarques déplacées, désormais il lui en fallait moins que ca, pour qu'elle lance un sortilège impardonnable. Elle commençait a se demander comment sa présence avait été supportable jusque là, comment, elle avait pu le tolérer a ses côtés et en faire un de ses plus fidèles proches. Tout n'avait d'abord pas été son idée, le patriarche Lawdler s'en était chargé a sa place, souhaitant qu'elle l'épouse, rien que cette hypothèse, l'avait d'emblée dégoûtée. La jeune fille tenait tellement a sa liberté, elle n'était pas faite pour être attachée à quelqu'un. D'autant plus que Liam était certes beau mais c'était sans doute là, la seule chose qu'il possédait, puisqu'il s'avérait avoir un caractère exécrable, et trop proche du sien pour qu'ils puissent s'aimer d'un amour passionnel. Elle l'avait vu tel quel, mais lui s'était empressé de lui dire a quel point il l'aimait, et autres débilites courantes dans sa bouche. Elle se souviendrait d'ailleurs toujours de cette fameuse soirée, qui était survenue après un match de quidditch son ami avait trop bu, ce qui en disait long sur le personnage.

« Certes. » Un sourire se forma finalement sur son visage, tandis qu'elle lui faisait face, ses yeux verts scrutant ses prunelles bleues. Il la connaissait si bien, malgré toutes leurs disputes, il revenait sans cesse vers elle, il lui était loyal. Seule qualité qu'elle avait toujours admiré chez lui, en plus de sa facilité surprenante a la supporter jour après jour, hormis les dizaines de piques qu'elle lui lançait sans arrêt. Elle avait au final trouvé chez Liam, une sorte de confident, bien qu'elle omettait volontairement de lui rapporter certains détails tout comme lui. Sauf qu'Iphigenie savait tout sur tout le monde, d'une manière ou d'une autre, on lui rapportait ce qu'il se tramait, et le jeune homme lui avait caché beaucoup trop de choses pour qu'elle l'ignore. Cette affaire avec cette sang mêle par exemple, il osait lui faire des reproches, alors que dans son dos, ses agissements étaient les mêmes. Un petit coup de legilimens, n'aurait pas pu mieux la ravir, mais elle se retenait, chaque chose en son temps. « Bien, bien. Je suppose que tu as énormément de choses a me raconter. » Elle avança doucement vers lui, tapotant sa baguette sur ses doigts, le sourire toujours pendu a ses lèvres, elle aimait tellement le faire languir, et jouer avec lui. « Huyachose donc ? » Un rire cristallin s'échappa de sa gorge, elle avait bien prit la peine d'écorcher le nom de la chose en question, enfin personne. « Toujours a courir les jupons a ce que je vois. Tu ne changeras jamais. » Elle leva les yeux au ciel, et se laissa tomber dans le canapé en soupirant. « Mais elle. » Il était inutile de préciser que la jeune fille, reprouvait totallement le choix de son ami.

Depuis qu'elle connaissait Liam, Iphigenie l'avait toujours vu en train de flirter avec n'importe qui n'importe ou. Jamais il n'avait eu de réelle copine, refusant de s'attacher avec qui que ce soit, ses seules préoccupation, étaient en autre de coucher avec les filles, comme elle avait pu le constater elle même plusieurs fois. Sur ce point là, elle ne pouvait guère lui faire d'éventuelle remarque, ayant longtemps agis de la sorte aussi, ils se ressemblaient d'ailleurs trop. A vrai dire, le voir avec d'autre fille la rendait malade, cela n'était pas de la jalousie a proprement parler, mais au fond d'elle avait toujours espéré qu'il ne la remplace jamais. Sa plus grande crainte était qu'il l'oublie, et la laisse tomber, comme il l'avait fait ces dernières semaines, d'où sa réaction des plus exagérées quelques minutes auparavant. Elle sentie soudainement sa presence juste a ses côtés, et une main se posa sur sa cuisse. La brunette ne pu reprimer un juron de mecontement, et repoussa son ami. « Pas ca. » Comment osait-il encore une fois la toucher, après l'avoir touchée elle ? Berk. Il était temps que tout redevienne a la normale.

[HJ: Pourri ]

_________________


    I'm miles from where you are,
    I lay down on the cold ground
    I, I pray that something picks me up
    And sets me down in your warm arms.

    ©️ CHERRYTREE ♥️ & ohxlucia.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://saving-catwalk.livejournal.com/
Liam Emmerson
If I Stand Alone I Will Fight For You
avatar

Nombre de messages : 81
Age : 28
Humeur : • Angry
Année : 10éme
Statut : Serpentard - Poursuiveur
Date d'inscription : 26/11/2008

Miroir du Risèd
Sang: Pur
Relations:
Baguette: Bois de Frêne - 30,5cm - Crin de Licorne

MessageSujet: Re: Do you think i am a jerk ? [R.]   Sam 13 Déc - 21:33

Il ne crut pas une seule seconde au sourire forcé qu’elle arborait, trop évident qu’elle l’affichait sans aucune joie. Il ressentait seulement la rancœur et le dégout ! Tous ce qu’elle voulait c’était ce débarrasser de lui le plus vite possible, il l’aurait juré. Pas étonnant après lui avoir lancé un tel sort, mais Liam avait déjà pardonné son geste. Et puis… Personne au monde ne pouvait se vanter plus que Liam de connaitre et de deviner aussi bien ce qui pouvait se passer dans l’esprit de la jeune Lawdler. Un avantage certain pour Liam. Après tout, il était tous les deux pareilles, et avaient ce même caractère de cochon. Raison pour laquelle il s’entendait si bien d’ailleurs. Scrutant ses prunelles vertes il ne put s’empêcher de détourner le regard et poussa un long soupir. Rien ne changerait jamais dans la manière s’y spécial de se comporter qu’avait Iphigénie. Spécial pour Liam plus que pour un autre. Il se rendit compte à qu’elle point, elle avait de l’importance dans sa vie, Et il sut très vite qu’il ne pourrait jamais se montrer déloyale envers elle, même en le voulant très fort il aurait vite fait de revenir auprès d’elle. Comme ce soir ! Parfois il se demandait même s’il était normal ! Il se trouvait trop dépendant des avis de la jeune fille, mais comment faire pour l’oublier une seule seconde. Il s’était même étonné d’être resté éloigné aussi longtemps, il avait réussi à ne pas la voir même si elle lui avait incroyablement manqué, à tel point que son moral n’avait cessé de baisser sans qu’il puisse y remédier. A croire que les piques et méchancetés de sa meilleure amie étaient nécessaires à sa survie et à sa bonne humeur.

La conversation à venir s’annonçait beaucoup moins… Plaisante pour notre jeune sorcier. Enormément de chose à raconter ? Pas vraiment ! Enfin… rien qui ne puisse vraiment plaire à Iphie. Son visage prit une expression indéfinissable, et son cœur se fit ressentir dans sa poitrine battant à une allure beaucoup trop rapide pour lui. Le pire s’annonçait à venir et malheureusement il n’avait pas prit la peine de récupérer sa baguette afin de se défendre en cas de nouvelle attaque d’Iphie.
« Huya chose ? Je ne vois pas de qui tu parle ! » Tenta t-il pour esquiver le sujet. Son rire ne l’aida pas vraiment à se concentrer. Comment pouvait-elle être au courant de l’existence de ses activités ? « Coureur de Jupon ? » Qui avait était la dernière fille a qui il avait donnait son cœur a part à Huyana plus récemment ? Iphigénie Lawdler elle-même, les autres filles n’avaient fait que passer dans sa vie. Il n’allait jamais plus loin qu’un flirte ou au pire une nuit avec elles mais ne voulant jamais s’attacher plus que ça à l’autre. « Alors là je crois que je vais avoir un problème ! Tu ne sais rien de moi Iphie. Jamais je ne me métrai dans une situation compromettante crois-moi ! » Situation compromettante = Sortir avec une sang mêlé = Huyana. Il ne voulait pas que son amie ne se doute de quoi que ce soit, même s’il était trop tard pour cela. « Je ne vois pas de qui tu parle ! » Dit-il en affichant un sourire moqueur. Il ne put s’empêcher de serrer les dents comme s’il redoutait encore un autre sort lancé en sa direction. Mentir à Iphigénie était sans doute la chose la plus stupide et la plus dangereuse à faire.

« Je pense que le fond du problème n’est rien de plus que ta jalousie Iphie ! Je suis sur que tu me fais suivre juste pour savoir avec qui je traine ! C’est injuste ! Je ne me mêle pas de ta rela… enfin de se que tu fabrique avec ce … » Long soupir, les mots important ne voulait pas sortir et parler de celui qui avait raflé la fille de ses rêves était trop dur pour Liam. De plus il n’arrivait pas à s’exprimer sur ce sujet, prononcer le nom de son rival impossible. Quant à les imaginés ensemble, Seegrid la serrant dans ses bras, l’embrassant, un vrai cauchemar éveillé. Le seul fait qu’il la touche lui était insupportable, le soir ou il les avait vu le soir du bal avait était suffisant pour Liam. Ce soir là il avait fait faux bon à sa cavalière pour ne pas supporter plus longtemps le tableau. Il avait d’ailleurs prit la forme de son Animagus et ses sous la forme de ce loup argenté qu’il avait disparus plusieurs jours dans les bois tout proche. Personne ne sut jamais ce qu’il y fit et même lui cacha le motif de son départ.

Il ne put s’empêcher de se rapprocher une fois de plus de la jeune sorcière. Que se passait t-il dans la tête du jeune homme ? Aucune idée ! Pour tout dire, il ne pensait plus, Iphie à ses cotés accaparait toute son attention. Comme toujours ! Il l’observait sans rien dire pendant plusieurs minutes, qu’avait t-il raté avec elle ? Absolument tout ! Et aucune manière pour lui de se rattraper maintenant. Il ne sut pourquoi mais sa main échappa à son contrôle, venant se placer sur la cuisse de la jeune fille sans aucune maladresse n’y hésitation de sa part. La réponse d’Iphie ne se fit pas entendre, elle le repoussa tout simplement en jurant. Il s’y était attendu même si au fond de lui, il avait espéré la voir dans ses bras.
« Pardonne-moi d’être sincère avec toi. Tu veux que je parte ? »

[ HJ : Post pourri Disoulé]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://raven-xxx.livejournal.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Do you think i am a jerk ? [R.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Do you think i am a jerk ? [R.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [OST] Devil Beside You
» brochettes de poulet sauce jerk
» P-51D-20 Jersey Jerk - Donald Strait

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
When darkness turn to light :: Poudlard • Sous Sols :: Salle commune Serpentard-
Sauter vers: