AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 time of confidences [R.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cryssella Worthington
POISONADMIN •• miss blonde, i am too magic for you.
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 27
Humeur : PISSED OFF.
Année : 9ième année.
Statut : Poursuiveuse.
Date d'inscription : 16/11/2008

Miroir du Risèd
Sang: Pur
Relations:
Baguette: 27,5cm en houx, et nerf de coeur de dragon.

MessageSujet: time of confidences [R.]   Dim 7 Déc - 20:53




Avançant silencieusement le long du couloir du second étage, Cryssella faisait doucement filer ses doigts sur les murs en pierres froids. Seul le bruit sec et régulier de ses petits talons claquant sur le sol sonnait à ses oreilles, et augmentait le plaisir d'être entourée de plénitude. Elle avait monté ses cheveux en une haute queue de cheval, quelques mèches volantes de ses cheveux ondulés s'étaient échappées et dessinait sur son visage des arabesques châtain. Un léger sourire se dessinait sur ses lèvres, apaisée elle appréciait cet étage car il était le seul endroit du château où elle se sentait réellement bien. Par déduction logique, on pouvait donc dire que Cryssella se sentait bien que quand elle était seule. Ses pas étaient de plus en plus lent, puis elle ralentie la marche un peu plus avant de s'arrêter face à la porte des toilettes désaffectées. Elle recula sa main, puis ses doigts effleurèrent la porte un instant avant qu'elle ne la pousse complètement pour entrer. Personne. Ce n'était, en somme, pas surprenant, à cette heure de l'après midi. Le sol était pour une fois sec, et il n'y avait aucune trace de Mimi Geignarde. Martyrisée par des jeunes Serpentardes de seconde année, elle avait du se réfugier Dieu sait où dans le château. Cryssella pénétra donc dans les toilettes après un instant destiné à l'observation. Elle quitta l'embrasure de la porte, et fermant silencieusement derrière elle, elle s'avança vers les robinets blanchâtres qui se trouvait sur la droite en entrant. S'appuyant contre ces derniers, elle patienta alors, croisant ses bras sur sa poitrine.

C'était ce midi, alors que Cryssella se levait pour quitter la Grande Salle, qu'elle avait croisé la jeune Colwyn qui lui avait discrètement tendu un bout de papier. Elle souhaitait avoir une discussion avec Crys, plus tard dans la journée, à l'endroit habituel. La jeune sorcière s'était alors retournée pour demander des explications mais son "amie" s'était déjà volatilisée. Elle avait ravalé une petite boule qui se formait dans sa gorge, un mélange de colère et de décontenance. Mais la curiosité naturelle de la belle Worthington avait suffit à la convaincre d'aller à ce petit rendez-vous car en faite, elle se doutait bien ce qui se tramait. Depuis quelques jours, ses relations avec Colwyn et Iphigenie avaient changé du tout au tout. Non pas avec Cryssella, mais dès qu'elles se retrouvaient toutes les trois dans le parc, près du Lac, ou dans Pré-au-Lard, une tension était sensiblement palpable. Elles avaient toutes les deux changées, se refermant comme deux escargots, tandis que Cryssella s'ennuyait de cette situation qui la faisait tout sauf rire. Discuté avec Colwyn serait alors le bienvenue pour clarifier les choses. Légèrement agacée du retard, Cryssella commença à tapoter machinalement sur le carrelage blanc des robinets du bout de ses ongles. Elle n'était pas en avance, non, c'était Colwyn qui était en retard, car un Worthington est toujours à l'heure.

Hésitant un instant à sortir sa baguette pour s'adonner à quelques entraînements, elle se ravisa en un sourire mesquin : après tout elle n'avait nullement besoin d'entraînement. La porte se mit soudainement à trembloter, puis une main entra, patienta un instant comme si la personne derrière jetait un coup d'oeil aux alentours pour vérifier que personne ne la voyait entrer, puis elle entra. Colwyn pénétra alors dans les toilettes, et Cryssella leva doucement sa main, secouant doucement ses doigts pour lui indiquer qu'elle était là et en même temps pour la saluer. Elle se décolla de ses robinets puis s'avança vers Colwyn, le visage marqué par une étrange neutralité.
« Tu es en retard Coco, j'ai failli m'impatienter. » Elle se figea devant elle, balançant doucement sa tête, puis intriguée, fronça les sourcils. « Tu es sûre que tout va bien ? Tu as une drôle de tête ... » Si Cryssella avait été un peu plus chaleureuse, elle aurait certainement posé une main qui se voulait rassurante sur l'épaule de son interlocutrice ...

_________________
    ©️ cherrytree & lilyrose_icons ♥️ @ LJ
    cut the cord
    are we human or are we dancer
    my sign is vital, my hands are cold
    and I'm on my knees
    looking for the answer

    THE KILLERS • human
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Colwyn Willems
__DARKADMIN • THE BLAZING FIRE THE BURNS IN MY EYES
avatar

Nombre de messages : 256
Age : 26
Année : 9ème année
Date d'inscription : 16/11/2008

Miroir du Risèd
Sang: Pur
Relations:
Baguette: 25,6 cm, ventricule de coeur de dragon

MessageSujet: Re: time of confidences [R.]   Dim 7 Déc - 21:28

Colwyn éprouvait-elle la moindre compassion pour les gens qui l’entouraient ? Certainement, car aux plus les jours passaient, et au plus la demoiselle s’inquiétait du sort de son amie Iphigenie. Elle était aussi basse que terre, bien qu’elle semblait se montrer forte. Mais Crys et Colwyn n’étaient pas dupe, surtout Colwyn en réalité, car elle avait passée un petit temps avec la jeune femme. Le comportement de son amie tracassait beaucoup Willems, et elle voulait y remédiait, elle ne souhaitait pas voir sombrer Lawdler à cause d’un garçon. Ce n’était vraiment pas son genre, et Crys ne ferrait, qu’approuvait, certainement. C’est pour cette raison qu’elles purent s’échanger quelques courtes paroles, dans la Grande Salle. Colwyn lui avait adressé un rouleau de parchemin, expliquant de façon très brève, qu’il fallait qu’elles se rejoignent dans un endroit discret, comme les Toilettes, où elles auront pour seule spectatrice, Mimi Geignarde.

Souhaitant finir son travail le plus rapidement possible, elle se dépêcha le plus rapidement pour rejoindre son amie qui devait déjà être entrain de s’impatienté. Colwyn n’avait jamais été très ponctuelle, et c’était une des choses que Cryssella lui reprochait très souvent, de façon ironique. Colwyn marchait donc d’un pas rapide, et ses longs cheveux bruns lâchés, et légèrement bouclés, volaient sous sa marche rapide. Quelques personnes s’écartèrent de son passage, ne souhaitant pas être confronté à la colère meurtrière de la jeune Willems. Surtout en un instant si important. Elle semblait très concentrée, regardant droit devant elle, les sourcils fronçaient, elle devait déjà préparer les répliques qu’elle servirait à Worthington. N’étant pas habituée à marcher de façon aussi rapide, une fois arrivée devant la porte des toilettes, elle vérifia autour d’elle, si personne ne s’était amusée à la suivre, et prit ce petit moment pour reprendre un rythme normal.

Poussant la porte, et la refermant soigneusement. A peine avait-elle passer le seuil que Cryssella lui adressa déjà la parole. Un sourire amusé tira les joues blanchâtres de Colwyn. Elle s’y était attendu, Colwyn ne savait jamais être ponctuelle, mais c’était une chose qu’elle essayait de changer du mieux qu’elle le pouvait, heureusement que Crys était compréhensive. Elle poussa un rapide soupir. Colwyn et Crys s’étaient énormément éloignées, car Colwyn n’était pas encore prête à faire part de ses soucis à son amie, elle devait avoir ces propres ennuies, alors pas la peine que la jeune Willems en rajoute une couche.
« Excuse-moi, mais tu sais que la ponctualité, et moi, ça a toujours fais deux. » S’avançant vers les cabinets, elle poussa chacune des portes pour être certaine qu’elles étaient bien seules. Et elle aurait très certainement réexpédié Mimi Geignarde si celle-ci avait montré le bout de son nez fantomatique. Revenant se poster devant son amie, elle posa une main sur l’un des lavabos. « C’est par rapport à Iphigenie. »

Colwyn s’amusait à laisser entrer l’impatience de Crys. Mais, elle reprit finalement un visage sérieux. Ce qui était surprenant chez elle, car elle adorait tellement le sarcasme. « Je ne sais plus quoi faire. Elle devient de pire en pire chaque jour. Elle se mine le moral. Et je te laisse deviner pourquoi, ou plutôt, pour qui. » Mais, soudainement, le rythme cardiaque de Colwyn s’affola. Crys était-elle au courant pour Seegrid ? Certainement, elle n’était pas dupe, en tout cas, elle devait se douter que cela était pour un garçon.

_________________
    ©️ CHERRYTREE ; PECLAIRE @ LJ
    You're out of control inside
    I don't need x ray vision
    To see all the desperate signs
    You made your heart a prison
    I took it all out of fear of losing you
    In the valley of deception
    There is a river of tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cryssella Worthington
POISONADMIN •• miss blonde, i am too magic for you.
avatar

Nombre de messages : 270
Age : 27
Humeur : PISSED OFF.
Année : 9ième année.
Statut : Poursuiveuse.
Date d'inscription : 16/11/2008

Miroir du Risèd
Sang: Pur
Relations:
Baguette: 27,5cm en houx, et nerf de coeur de dragon.

MessageSujet: Re: time of confidences [R.]   Mar 9 Déc - 19:22

« Non la ponctualité et toi ça donne un nombre proche de l'infinie » soupira Cryssella en levant les yeux au ciel et faisant volte face pour regagner son poste près des robinets. Elle s'appuya de nouveau, faisant glisser les pointes de ses doigts : la jeune sorcière faisait partie du petit nombre de sorciers au sang purs à pouvoir se vanter de connaître l'emplacement de la porte pour accéder à la Chambre des Secrets. Mais comme tous secrets, tout le monde était bien sûr au courant et la vanité s'efface avec le savoir. Revenant à la réalité, elle fronça franchement les sourcils, étonnée et intriguée par Colwyn qui inspectait chaque toilette. Cryssella ne put s'empêcher de laisser transparaître un amusement franc et ricana d'un rire glaciale. « Si tu cherches un Magyar à pointes tu risques de perdre ton temps. » Mais sa jeune amie ne lui répondit pas, semblant préoccupée par quelques de trop important pour répondre à la raillerie de Crys. Elle semblait même bouleversée. Worthington commença à s'impatienter et croisa ses bras sur sa poitrine montrant ainsi son désappointement. Elle détestait attendre, comme toute petite princesse fut-elle. Ce qu'elle souhaitait, elle l'avait toujours eu immédiatement que ce soit des biens matériels ou des confessions, il en allait de la survie de son interlocuteur si elle obtenait pas satisfaction.

La phrase de Colwyn fut lâcher comme un cognard et Cryssella se sentit légèrement déboussolée. A propos d'Iphigenie ? Mais qu'est ce que c'était que cette blague encore ? Si Colwyn lui annonçait que cette dernière avait simplement raté son dernier examen de potion, elle lui trancherait la gorge : elle détestait ce genre d'annonce et encore plus si, comme Colwyn venait de le faire, on laissait un long silence installant la paranoïa s'écouler. Cryssella se mordit nerveusement les lèvres, elle n'en pouvait plus : Iphigenie est morte ? Ou pire ? Non comment pouvait on être pire que mort ? Iphigenie avait intégré la rébellion. Ca, ça pouvait être pire. Mais c'était stupide. Et voilà, Cryssella, tu perds la boule. Semblant montrer sa nervosité, Colwyn bafouilla une phrase qui n'avait strictement aucun sens pour la sorcière. Elle fronça encore plus les sourcils, et ses lèvres s'entrouvrirent sans laisser pourtant échapper le moindre mot. Elle resta un instant ainsi, tel une Banshee hors de l'eau. Elle finit par retrouver ses esprits après que sa raison eut rassembler des idées et des pensées concrètes.
« Je ne comprends RIEN DU TOUT » Elle avait légèrement sur-élevée la voix sur les derniers mots : elle leva les mains au ciel puis commença à faire les cent pas. « Tu ne sais pas quoi faire par rapport à quoi ? Elle devient pire en pire en quel sens ? Et c'est QUI CE QUI ? » Elle reprit sa respiration, faisant face à Colwyn à présent, se figeant à un endroit. Qui était ce qui ? Se répéta-t-elle mentalement. Peut être était ce le frère de Iphi, Callahan, mais Cryssella connaissait trop Iphigenie pour savoir qu'elle ne se "minait pas le moral" pour des histoires avec son frère. Plus depuis longtemps en tout cas.

Soudain, une évidence sauta au yeux de Cryssella. Colwyn s'était tu et n'avait pas répondu, et elle mettait le doigt sur une idée tout à fait envisageable quant à l'état des deux jeunes filles. Car rien qu'à voir Colwyn, on devinait aisément que cela la travaillait aussi et que ce QUI l'impliquait fatalement assez pour qu'elle s'en souciât. Cryssella s'avança à grand pas, pointant son index profondément dans l'épaule de la jeune Willem
s. « C'est encore une histoire de garçon ? » Les yeux de Cryssella s'écarquillèrent un peu plus et un sourit sarcastique se dessina sur son visage. Elle ricana dans un sifflement presque semblable à celui d'un serpent, puis elle éclata d'un rire franc, faisant froid dans le dos. « C'est ça j'en suis sûre ! C'est à cause d'un garçon ! Dis moi tout ! Qui est ce ? Abold Henry de Serdaigle ? Jeremiah Dale de Gryffondor ? C'est lequel ? » Cryssella jubilait, elle était persuadée d'avoir percé le mystère mais ignorait l'ampleur des dommages collatéraux. A tord.

_________________
    ©️ cherrytree & lilyrose_icons ♥️ @ LJ
    cut the cord
    are we human or are we dancer
    my sign is vital, my hands are cold
    and I'm on my knees
    looking for the answer

    THE KILLERS • human
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://paweke-art.livejournal.com/
Colwyn Willems
__DARKADMIN • THE BLAZING FIRE THE BURNS IN MY EYES
avatar

Nombre de messages : 256
Age : 26
Année : 9ème année
Date d'inscription : 16/11/2008

Miroir du Risèd
Sang: Pur
Relations:
Baguette: 25,6 cm, ventricule de coeur de dragon

MessageSujet: Re: time of confidences [R.]   Mer 10 Déc - 0:34

Colwyn accepta la soudaine critique avec un petit sourire en coin. Ce n’était pas de sa faute si sa montre lui jouait des tours. C’était une horloge magique, visiblement trafiqué par l’un des élèves, car les Gryffondor, depuis quelques jours, avaient énormément de retard. Un petit plaisantin Serpentard. Certainement, mais cela ne faisait qu’amusée Colwyn. Ne cillant pratiquement pas à la remarque amusante de son amie, Colwyn était bien trop concentrée à regarder les moindres mouvements qu’il se passait autour d’elles. Il fallait que cette conversation reste secrète, si cela venait à Iphigenie, il était clair que Colwyn pouvait oublier tout les efforts qu’elle avait fait pour intégrer le petit groupe des Serpentard. Chose difficile quand on sait ce que Colwyn a dut faire, et combien elle a dut se sacrifier pour monter un étage. Son père n’en avait été que plus fier quand il avait apprit que sa seule enfant était devenu très bonne amie avec des Serpentard, et en plus de ça, des Mangemorts. Son visage était tiré par la fatigue, et en plus de son côté sérieux, elle faisait presque peur. Enfin, certainement moins qu’Iphigenie.

Poussant un soupire, elle remarqua l’attente un peu trop longue qu’éprouvait Cryssella. Le suspense très chère, le suspense. Colwyn prit bien le temps avant de lâcher la nouvelle, et ses inquiétudes étaient bien fondés. Crys n’était pas au courant de toute cette histoire entre Seegrid et Iphigenie. Etait-elle la seule alors à être au courant de cet amour impossible ou invraisemblable. La réaction de Cryssella était à prévoir, et cela attira un fin sourire à la plus petite des deux. Peut-être aurait-elle du se taire. Elle risquait de rendre les choses bien pires qu’elles ne l’étaient déjà. A part si Crys se montrerait compréhensible envers Iphigenie. Après tout, Colwyn se trompait peut-être, enfin, vu les diverses réactions face au sujet de Seegrid, Colwyn donnerait sa main à couper, car elle était sûr de l’amour qui liait Seegrid et Iphi, mais ils étaient tout les deux trop fiers pour faire le moindre pas l’un vers l’autre.

Colwyn reprit son sérieux, et écouta le flot de paroles de son amie. Elle était bousculait, et Colwyn aurait très certainement réagit de la même façon si on l’avait imposé à un tel discours. Elle posa un regard lourd sur Cryssella, plutôt que de poser une main sur son épaule.
« Calme. » Cryssella comprit vite le but de cette conversation, et ce n’est qu’à la fin qu’elle eut une sorte d’illumination. Colwyn ne perdit pas sa salive en reprenant les premières interrogations de l’élève de Serpentard. Ce serait une perte de temps évidente. Willems n’était pas spécialement impliquée dans l’histoire qui liait les deux élèves. Elle s’était juste rendu compte de leurs sentiments respectifs. Chose qui n’était pas bien difficile. Elle leva un sourcil quand Cryssella commença à citer des noms. Quelle imagination. « Non. Aucuns de ceux que tu as cité. » Elle se pinça la lèvre. Après tout, Seegrid n’était pas spécialement mal vu par les deux jeunes femmes, c’était juste Iphigenie qui en faisait un chou gras. Cryssella ne devrait pas avoir les cheveux qui s’irise sur le dessus de sa tête, si Colwyn osait prononcer le nom qu’Iphigenie faisait semblant d’oublier. « C’est Seegrid Hanser. Le gars de Poufsouffle. »

S’en souviendrait-elle ? Après tout, Cryssella et Iphi étaient déjà amies à l’époque où Seegrid et Iphigenie s’étaient embrassés, elle devait se souvenir de lui. Enfin, elle ne le côtoyait pas, d’une certaine façon. Colwyn était plus impliquée que Crys. « Iphigenie refuse qu’on parle de lui, et dès qu’on prononce son prénom, elle devient plus irritée que Voldemort quand tu lui fais un compliment. » La jeune demoiselle regarda un instant ses pieds, avant de reprendre. « Puis, j’ai remarqué qu’il réagissait de la même façon. Et, l’année passée, ils sont venus au bal ensemble je crois ? »

_________________
    ©️ CHERRYTREE ; PECLAIRE @ LJ
    You're out of control inside
    I don't need x ray vision
    To see all the desperate signs
    You made your heart a prison
    I took it all out of fear of losing you
    In the valley of deception
    There is a river of tears
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: time of confidences [R.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
time of confidences [R.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
When darkness turn to light :: Poudlard • 2 Etage :: Toilettes désaffectées-
Sauter vers: